Mise à niveau

De 8h à 16h30


Quel est notre objectif ?

 

En amont de l’enseignement public ou de l’éventail de fondations privées, al-Islah solutions didactiques vise à faciliter l’adaptation des primo-arrivants et favoriser leur intégration.

Il s’agit précisément de remédier aux lacunes qu’ils accusent, notamment en arabe, mais aussi de préserver et développer leurs acquis dans la langue de Voltaire.

L’apprenant est accompagné au fil d’un parcours visant à établir les bases nécessaires à la poursuite d’un cursus dans les établissements locaux. Dans certains cas, il s’agit d’éviter un retard scolaire lors d’un éventuel retour au pays francophone.

L’intégration réussie nécessite une sensibilisation aux référents culturels du monde Arabe et du Maroc en particulier.

Nous restons cependant ouverts à tous ceux qui sont séduits par le concept. Le centre al-Islah n'est pas exclusivement  réservé à un profil particulier d'enfants.

Quelles sont nos méthodes?

 

Une évaluation diagnostique est établie pour chaque enfant. Il est ensuite intégré à un petit groupe de travail constitué en fonction de l’âge et du niveau de compétence. Au moins un formateur est chargé d’accompagner chaque groupe.

Le fil conducteur de la méthode al-Islah solutions didactiques est l’apprentissage de la langue par immersion. L’arabe (ou le français) est exclusivement employé par le formateur lors des échanges avec l’apprenant (consignes, explications, corrections…).

Les différentes matières sont donc abordées dans la langue à acquérir. Elle représente à la fois l’outil et l’objet de l’apprentissage.

Cette démarche éclectique nécessite de notre part une grande flexibilité intellectuelle et une capacité d’adaptation à des cas de figures inédits.

Les moyens mis en œuvre sont notamment :

1/ Des effectifs réduits (une quinzaine). Le formateur peut cerner les besoins de chacun et opter pour la meilleure stratégie à mettre en place. La pédagogie différenciée peut également être plus facile à gérer.

2/ Des formateurs capables d’incarner le trait d’union entre les 2 cultures, de manifester une ouverture d’esprit et une capacité à élaborer une progression réaliste.

3/ Un rythme soutenu, 5 jours par semaine.

4/ Une sélection, voire une conception, des documents de travail correspondants à l’horizon d’attente.

Un peu plus de détails...

 

De 8h à 16h30 (11h le vendredi), les différentes matières du système marocain sont abordées.

En arabe : l'éducation religieuse, lire & écrire, calcul & géométrie, la découverte du monde (DDM)...

En français : lire & écrire, calcul & géométrie, DDM...

Le programme est indexé sur celui du Royaume étant donné que l'objectif est de permettre à l'apprenant d'intégrer sans difficulté une école marocaine.

L’année se divise en 4 périodes. Chacune dure 9 ou 10 semaines. La période s'achève par une semaine d'évaluation-remédiation. L’année de formation est constituée de 39 semaines dont 4 sont dédiées à l'évaluation périodique.

Dans la mise à niveau, le plus important est de mettre les enfants dans le bain « marocain » et de leur faire acquérir des savoir-être, tout en cultivant leur motivation et leur gout pour l’apprentissage. La question de la notation est donc secondaire.

La prolongation dans le secondaire local peut se réaliser en se présentant librement au concours de fin de primaire ou en justifiant d'un cursus primaire en France (ou autre).


Le centre al-Islah n'est pas une école. Nous ne délivrons donc ni certificat de scolarité ni diplôme de fin de primaire.